Tutoriel : Comment entrer des données dans le mapCrowd ?

Ce tutoriel a été conçu pour vous aider en tant que points focaux (ou mapCrowders) à entrer des données dans l’outil en ligne mapCrowd pour un pays que vous avez accepté de renseigner.
Il décrira toutes les étapes nécessaires pour entrer correctement et facilement les données.

Quelques conseils généraux / Section Données Épidémiologiques / Section Diagnostics VHC / Section Traitements VHC / Section Politique VHC / Section Organisations

Quelques conseils généraux

Avant d’entrer dans les détails, voici quelques conseils généraux sur l’outil :
Dans l’outil, vous trouverez 3 types de questions :

1. Une case vide dans laquelle vous ne pouvez saisir que des chiffres ; pour les prix, les prévalences ou autres;



2. Pour certaines questions, vous aurez un choix simple ;




3. Et pour les autres, un choix multiples.

Une zone de commentaire est liée à chaque donnée. Vous serez en mesure de fournir les sources des données et/ou de donner plus de détails sur un point particulier.
Par exemple, nous demandons des prix spécifiques sur les diagnostics et les traitements. Vous devez saisir les prix payés par les systèmes de santé publics ou privés. Mais dans la section des commentaires, vous pouvez également indiquer les frais à la charge des patients, si certains patients peuvent les obtenir gratuitement, ou d’autres informations.
Notez que vos commentaires seront automatiquement traduits dans les 3 autres langues. Nous reviendrons sur cette nouvelle option plus loin dans le tutoriel.


Les prix demandés dans les sections Diagnostic VHC et traitement VHC doivent être indiqués dans la devise locale du pays, puis ils seront automatiquement convertis en dollars pour la partie publique, en tenant compte des taux de change en vigueur.
Sauvegardez votre travail !
Après avoir entré les données, n’oubliez pas de sauvegarder
votre travail en cliquant sur cette icône à la fin de chaque section :


soit celui-ci, accessible à droite, à tout moment :



Et maintenant explorons ensemble l’outil mapCrowd
Pour commencer à remplir les données, allez sur : www.mapcrowd.org
Nous commencerons dans cette vidéo depuis le début. Ne vous inquiétez pas, nous ne décrirons pas toutes les questions une par une, mais nous vous donnerons un aperçu de l’outil et, si nécessaire, nous vous expliquerons quelques questions.

Se connecter au mapCrowd


Vous arrivez sur la page d’accueil du site Web.
Veuillez cliquer sur ’Menu’ puis ’Connexion" pour accéder à la section privée de l’outil et commencer à remplir les données.
Entrez le login et le mot de passe que vous avez reçus des administrateurs/trices du mapCrowd.
Veuillez respecter la saisie exacte du mot de passe. Il comprend des lettres majuscules et/ou des chiffres.
Cliquez sur ’Sign in (se connecter).
Vous arrivez sur la page de votre pays. Ici, "Îles Åland" sera notre pays exemple.
Vous pouvez maintenant saisir les données dans 5 sections. Vous pouvez commencer par n’importe laquelle de ces sections.

1. Section Données Épidémiologiques

Pour plus de fluidité et une meilleure compréhension, ce tutoriel suivra l’ordre des sections et commencera par la Section 1. Données épidémiologiques.
Il y a 6 questions relatives à ce sujet qui apparaissent. Pour certains d’entre elles, il est possible que certains champs aient déjà été remplis avec des données.


Ces données proviennent d’une revue de la littérature épidémiologique sur le VHC, qui a été menée par les administrateurs du mapCrowd.
La source, lorsqu’elle est disponible, est indiquée dans la zone de commentaire à laquelle vous pouvez accéder en cliquant sur le petit triangle en haut à droite du point de données.
Remarque : Si vous disposez de données plus précises et plus récentes à ce sujet, veuillez entrer les nouvelles données en cliquant simplement dans la case. Soyez ensuite aussi précis que possible dans l’espace commentaire pour donner la source ou toute autre information pertinente.
Après avoir entré les données, n’oubliez pas de sauvegarder votre travail à la fin de chaque section.
La section suivante, section 2. Diagnostics VHC, s’ouvre automatiquement.


Deux cartes présentées dans la partie publique sont liées aux données entrées dans cette section :
1) Poids relatif du VHC parmi les personnes usagères de drogues par voie intraveineuse dans la monde s’applique aux questions 1.1 et 1.6.
La deuxième carte, ’Prévalence estimée du VHC chez les adultes (anticorps)’, est directement liée à la question 1.1 (prévalence globale).

Pour revenir à votre profil pays, Cliquez sur le menu, puis sur Administration.
Vous arrivez dans le pays qui vous a été assigné, voyons la section 2 !

2. Section Diagnostics VHC

Cette section comprend 9 questions. Toute commence par la disponibilité des diagnostics, puis les prix.


Gardez à l’esprit que les prix que nous demandons sont :

  • Dans votre devise, le prix sera automatiquement converti en dollars US dans la partie publique.
  • Et les prix demandés sont ceux pris en charge par les systèmes de santé et non ceux payés par les patients. Vous pouvez obtenir des informations sur les prix auprès des agences d’approvisionnement, des laboratoires centraux de votre pays ou des médecins spécialiste en des maladie infectieuses.

2.3 2.3 Analyse de gouttes de sang séché (DBS)
L’analyse des taches de sang séché se fait lorsque les échantillons de sang sont apposés sur du papier filtre, puis séchés. Selon l’infrastructure des transports et des laboratoires, les échantillons séchés peuvent être facilement expédiés à un laboratoire et analysés à l’aide de plateformes de diagnostic ARN/PCR.

2.4 Charge virale
Il existe deux types de tests de charge virale : Quantatif ou Qualitatif. Un test quantitatif d’amplification en chaîne par polymérase à ARN du VHC mesure la quantité de virus de l’hépatite C dans la circulation sanguine. Ces tests, bien qu’ils ne soient pas disponibles dans tous les pays, sont utilisés pendant le traitement du VHC pour voir s’ils sont efficaces.

La PCR quantitative de l’ARN du VHC mesure la quantité de virus de l’hépatite C par litre dans le sang d’une personne.

2.5 PCR qualitative (réaction en chaîne par polymérase)
Il s’agit d’un test qui permet de vérifier s’il y a un virus de l’hépatite C dans la circulation sanguine. Le résultat du test est soit positif (le virus est détectable), soit négatif (le virus est indétectable).

Enregistrer votre travail !

Deux cartes sont liées à deux questions de cette section : Charge virale et Fibroscan (qui surveille la progression de la maladie hépatique).

3. Section. Traitement VHC

Cette section comprend 14 questions réparties en 2 sous-sections :

  • Les questions relatives à l’enregistrement et aux brevets ;
  • Les questions sur la disponibilité et les prix de 8 AAD ou combinaisons d’ AAD, et une question sur les interactions entre AAD et ARV.


Question 3.1 - Enregistrement
Avant de pouvoir être vendus dans un pays, les médicaments doivent être enregistrés auprès de l’autorité nationale de réglementation des médicaments. Pour cette question, les médicaments d’origine et les médicaments génériques sont inclus.
La principale source d’information est votre organisme national de réglementation des médicaments au sein de votre ministère de la Santé ou une autorité distincte (telle qu’une autorité alimentaire, une organisation nationale de contrôle pharmaceutique, une agence de sécurité des médicaments, etc.)
Parfois, vous pouvez accéder à une base de données en ligne où vous pouvez vérifier si un médicament a été enregistré ou non dans votre pays. Sinon, une liste de tous les médicaments enregistrés peut être téléchargée. Si aucune de ces options n’est disponible, contactez directement votre organisme de réglementation. Ils savent et peuvent généralement fournir des informations à jour.


Pour trouver votre organisme national, deux sites internet offrent une liste non exhaustive d’autorités de régulation dans le monde (en anglais) :
https://www.pda.org/scientific-and-regulatory-affairs/regulatory-resources/global-regulatory-authority-websites
Et une autre, moins à jour publiée par l’Organisation Mondiale de la Santé :
http://www.who.int/medicines/areas/quality_safety/regulation_legislation/list_mra_websites_nov2012.pdf

Question 3.2 - Brevet


L’objectif de la question 3.2 est de vérifier si un médicament est soumis à un monopole de 20 ans ou plus dans votre pays. La difficulté ici est qu’un médicament peut être protégé par de nombreux brevets. Certains d’entre eux sont considérés comme " faibles " et n’empêcheront pas l’introduction de génériques sur le marché national. Mais d’autres, dits brevets clés, peuvent vraiment bloquer la concurrence par les génériques. Vous devriez consulter votre organisme national chargé de délivrer les brevets pour vérifier si un brevet clé a été délivré, retiré ou est toujours à l’étude. Vous pouvez trouver votre office national ou régional du registre des brevets en ligne sur le portail du registre des brevets de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle : https://www.wipo.int/patent_register_portal/en/index.html

Vous pouvez également obtenir des informations dans la base de données MedsPals qui couvre les pays à revenu faible et moyen (en anglais). (http://www.medspal.org) that cover low and middle-income countries.
Pour le mapCrowd, nous simplifions intentionnellement la demande, donc si au moins un brevet clé est accordé pour un médicament, la réponse sera oui et la concurrence avec les génériques sera empêchée. Bien entendu, vous pouvez fournir des informations plus précises sur la situation du brevet du médicament dans l’espace commentaire.


Question 3.3 -Extension de la durée du brevet


Existe-t-il une extension de la durée du brevet (au-delà des 20 ans usuels) pour les médicaments suivants dans votre pays ?
Suite à l’Accord mondial sur les droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce (ADPIC), la plupart des lois sur les brevets accordent une durée de validité de 20 ans à compter de la date de dépôt de la demande. Toutefois, cela n’empêche pas les États membres de l’Organisation mondiale du commerce d’étendre la durée de la protection par brevet, qui consiste essentiellement à accorder un monopole, dans leur législation nationale. Ces prolongations sont demandées par le titulaire du brevet et couvrent généralement une période comprise entre la date de dépôt et/ou de l’autorisation de mise sur le marché et la date de consentement de l’autorité nationale. La prolongation peut être de plusieurs années supplémentaires.
Pour savoir si votre pays autorise la prolongation de la durée de validité d’un brevet, vérifiez vos lois nationales sur les brevets, les accords bilatéraux et multilatéraux, ou avec des experts juridiques dans votre pays.

3.4 Existe-t-il une initiative visant à lever les obstacles liés aux brevets et à réduire les prix excessifs dans votre pays ?


Les génériques peuvent être introduits sur le marché à l’aide d’outils juridiques, tels que les oppositions aux brevets et les licences obligatoires.
Selon votre législation nationale ou régionale, une opposition peut être déposée avant ("opposition avant délivrance") et/ou après ("opposition après délivrance") qu’un brevet ait été délivré. Une opposition à un brevet vise habituellement des brevets clés pour permettre la production générique. Veuillez préciser sur quel(s) brevet(s) l’opposition a été déposée. Et veuillez indiquer si une opposition au brevet a été partiellement rejetée, non rejetée ou acceptée.
Par le biais des licences obligatoires, les gouvernements peuvent permettre aux fabricants génériques de produire un médicament breveté sans le consentement du titulaire du brevet, en échange de redevances accordées au titulaire du brevet à titre de compensation.
Licence volontaire : sur cette sous-question, les données ont été systématiquement complétées par les administrateurs du mapCrowd. Les données proviennent des accords de licences volontaires.
Pour freiner les prix excessifs, votre gouvernement pourrait avoir mis en place des politiques visant à contenir les prix exorbitants. Dans l’affirmative, veuillez préciser si ces politiques ont fonctionné ou non.

Question 3.5 - Exclusivité des données


L’exclusivité des données fait référence aux droits exclusifs accordés au fabricant original d’un médicament sur l’utilisation des données d’essai requises pour l’enregistrement du produit. Ces droits exclusifs sont distincts des droits de brevet. L’exclusivité des données est accordée par l’autorité de réglementation des médicaments en ce qui concerne les données relatives à l’innocuité et à l’efficacité, qui doivent être soumises pour que les médicaments princeps soient approuvés.
Cela signifie qu’un fabricant de médicaments génériques ne peut pas présenter une autorisation de mise en marché fondée uniquement sur des données de bioéquivalence avant l’expiration d’un délai de huit ans. Au lieu de cela, les fabricants de médicaments génériques devraient fournir à nouveau des données d’essais précliniques et cliniques produits par eux-mêmes, ce que les fabricants de génériques ne font généralement pas.
Vous trouverez des informations à ce sujet dans votre réglementation nationale en matière de médicaments ou en ce qui concerne l’utilisation de licences obligatoires dans les lois nationales sur les brevets.
Certains pays prévoient des dérogations à l’exclusivité des données :

  • Si une licence obligatoire est délivrée ;
  • Si c’est dans l’intérêt public ; ou
  • Avec le consentement du titulaire de l’exclusivité des données (comme dans l’accord de licence volontaire).).

Huit AAD
8 médicaments et combinaisons de médicaments sont présents. Ce sont celles et ceux recommandées par les directives thérapeutiques actualisées de l’OMS ou celles qui sont encore largement disponibles sur le marché mondial.


Gardez à l’esprit que les prix que nous demandons sont :

  • Dans votre devise, le prix sera automatiquement converti en dollars US dans la partie publique.
  • Et les prix demandés sont ceux pris en charge par les systèmes de santé et non ceux payés par les patients. Vous pouvez obtenir des informations sur les prix auprès des agences d’approvisionnement, des laboratoires centraux de votre pays ou des médecins spécialiste en des maladie infectieuses.

AAD et ARV
C’est la dernière question de la section principale du mapCrowd. Le but de cette question est de vérifier le risque d’interactions médicamenteuses entre les antirétroviraux (ARV) et les AAD.


C’est la dernière question de la section principale du mapCrowd. Le but de cette question est de vérifier le risque d’interactions médicamenteuses entre les antirétroviraux (ARV) et les AAD.
Cette question est similaire aux questions précédentes, sauf que le prix n’est pas demandé. Vous pouvez ajouter des précisions dans la section commentaire. Vous pouvez trouver des réponses sur la disponibilité auprès des agences d’approvisionnement, de la pharmacie centrale de votre pays, du département de pharmacie des hôpitaux d’Etat ou des organisations de lutte contre le VIH/sida.
Sauvegardez votre travail !

2 cartes sont liées à cette section.

Carte 1 : Statut d’enregistrement du Sovaldi® et du Daklinza® dans le monde reflètent les réponses à la question « 3.1 Les médicaments suivants sont-ils homologués dans le pays ? Pour Sovaldi® et Daklinza®. »
Carte 2 : " Licences volontaires de Gilead et BMS" reflètent les réponses sur les licences volontaires pour les produits Gilead et BMS en question 3.4

4. Section Politique VHC

Cette section comprend 4 questions et deux cartes interactives y sont liées.


4.1 Existe-t-il un plan national de lutte contre les hépatites virales ? Si oui, quel est le statut des personnes qui s’injectent des drogues dans le plan ?
Vous devriez trouver le plan national auprès de votre ministère de la Santé. Il peut également être disponible en ligne. Dans l’affirmative, veuillez fournir l’hyperlien permettant d’accéder au plan national dans la zone de commentaires.
Pour certains pays, certains champs ont déjà été remplis. Ces données proviennent de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), du Rapport mondial sur les drogues et du Global Policy Report on the Prevention and Control of Viral Hepatitis in WHO Member States.
Un nombre croissant de pays ont établi ou révisé des plans nationaux. Veuillez vérifier et mettre à jour la réponse, si nécessaire.

Critères d’éligibilité


Pour la question 4.2 sur les critères d’éligibilité au traitement et restrictions, ici, les sources potentielles proviennent des directives nationales et de vos propres expériences sur le terrain. S’il y a un écart entre les directives officielles et la réalité, veuillez l’indiquer brièvement dans la zone de commentaires.

Services de Réduction des Risques
La question 4.3 porte sur la disponibilité des services de réduction des risques dans le pays ainsi que dans les milieux fermés, comme les prisons.


Nombre estimé de personnes traitées pour le VHC dans le pays
La question 4.4 est liée au nombre estimé de personnes qui ont reçu un traitement. Cette estimation peut être difficile à trouver. Votre ministère de la Santé, les hépatologues ou d’autres points focaux au niveau national ou régional devraient être en mesure de vous fournir le nombre de personnes mises sous traitement par année.
Dans le meilleur des cas, les données porteront sur les trois dernières années, afin de montrer la progression de l’adoption du traitement.


Pour certains pays, des données étaient disponibles dans le Rapport intérimaire de l’OMS sur l’accès au traitement de l’hépatite C. Surmonter les obstacles à l’accès : The Experiences of Selected Countries, publié en mars 2018. Mais, n’hésiter pas à vérifier les données et mettez-les à jour si nécessaire !

Section Politique VHC/2 Cartes

Deux cartes sont directement liées à cette section 4 : la question 4.1 sur le plan national de lutte contre les hépatites virales et la question 4.4 sur le nombre estimé de personnes traitées pour le VHC dans le pays
La section 4 est terminée, encore une fois n’oubliez pas d’enregistrer votre travail et passons à la section finale, la courte section 5.

5. Section Organisations

Pour la section 5, vous trouverez le premier espace dédié aux contacts gouvernementaux, qui sont idéalement les personnes ou les services qui sont en mesure de fournir des informations pertinentes sur l’hépatite C dans votre pays. Bien sûr, les contacts doivent être professionnels, et sont accessibles en ligne.
Ensuite, 5 espaces sont consacrés aux organisations non gouvernementales qui travaillent ou défendent les droits des personnes atteintes de l’hépatite C.


Section 5 Section Organisations / 2 Cartes
Alors n’hésitez pas à nous fournir les coordonnées. Elles apparaîtront ensuite sur ces cartes :


Merci et félicitations !
Vous venez de finir. Vous pouvez vérifier dans la section publique votre profil de pays.
Si vous souhaitez modifier et mettre à jour des données, vous pouvez toujours revenir à la section privée.
Et bien sûr, si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter à :
contact[a]hepCoalition.org