Mise à jour des lignes directrices sur le traitement de l’hépatite C

Genève – juillet 2018

L’Organisation mondiale de la Santé a publié une version mise à jour des Lignes directrices pour la prise en charge et le traitement des personnes atteintes de l’infection par le virus de l’hépatite C. Ces directives suivent et mettent à jour la section sur le dépistage et les soins des Directives de l’OMS pour le dépistage, les soins et le traitement des personnes infectées par l’hépatite C, publié en avril 2014 et avril 2016, et mettent également à jour la section sur le dépistage des Directives de 2017 sur le dépistage de l’hépatite B et C.

Les changements clés incluent :

  • L’utilisation d’antiviraux à action directe (AAD) sûrs et hautement efficaces, chez toutes les personnes âgées de 12 ans et plus, quel que soit le stade de la maladie - cela signifie qu’un traitement doit être proposé à toute personne de plus de 12 ans vivant avec une infection chronique par le VHC, y compris les personnes avec une fibrose peu avancée ou pas de fibrose ;
  • De nouveaux AAD pangénotypiques ont été approuvés, réduisant le besoin d’un test de génotypage pour orienter le choix thérapeutique – et permettant l’efficacité du traitement pour les six génotypes principaux du VHC ;
  • Usage of pangenotypic DAA regimens for treatment of chronic HCV infection for all persons aged 18 years or older :

Utilisation de schémas thérapeutiques d’AAD pangénotypiques pour le traitement de l’infection chronique par le VHC chez toutes les personnes âgées de 18 ans et plus :

Pour les adultes sans cirrhose :

SCHEMAS THÉRAPEUTIQUESDURÉE
Sofosbuvir/velpatasvir12 semaines
Sofosbuvir/daclatasvir12 semaines
Glecaprevir/pibrentasvir8 semaines

Pour les adultes atteints de cirrhose compensée :

SCHEMAS THÉRAPEUTIQUESDURÉE
Sofosbuvir/velpatasvir12 semaines
Sofosbuvir/daclatasvir12 ou 24 semaines
Glecaprevir/pibrentasvir12 semaines

Pour les enfants âgés de moins de 12 ans atteints d’une infection chronique par le VHC, l’OMS recommande de :

  • reporter le traitement jusqu’à l’âge de 12 ans
  • de ne plus utiliser les traitements à base d’interféron.

Traitements de seconde ligne :

  • L’OMS recommande le sofosbuvir/velpatasvir/voxilaprevir (tel qu’approuvé par des autorités de régulation strictes) pour les personnes dont le traitement par n’importe quelle DAA a échoué par le passé.
  • Le glécaprevir/pibrentasvir est également approuvé pour le "retraitement" après échec avec le sofosbuvir - un inhibiteur de protéase ou un inhibiteur de NS5A (mais pas les deux).
  • La consultation d’experts est recommandée pour le "retraitement" lorsque ces schémas thérapeutiques ne sont pas disponibles.
  • En l’absence de ces schémas thérapeutiques, une consultation d’experts suggère que l’extension du traitement initial par AAD à 16 ou 24 semaines, tout en renforçant l’adhésion au traitement, pourrait constituer une option alternative pour le "retraitement".

Des stratégies de simplification des diagnostics et en matière de services de santé sont également incluses, telles que :

  • Planification nationale globale pour l’élimination de l’infection par le VHC ;
  • Algorithmes simples et standardisés dans le continuum de soins, allant du dépistage à l’accès aux soins et aux traitements ;
  • Stratégies visant à renforcer le lien entre le dépistage, les soins, le traitement et la prévention ;
  • Intégration du dépistage de l’hépatite, des soins et du traitement de l’hépatite avec d’autres services (par exemple, les services VIH) afin d’accroître l’efficacité et l’accès aux services hépatites ;
  • Services de dépistage et de traitement décentralisés dans les centres de santé primaires ou les sites de réduction des risques afin de promouvoir l’accès aux soins. Ceci est facilité par deux approches :
    • Le partage des tâches, soutenu par la formation et le mentorat des travailleurs en santé et des pairs ;
    • Une stratégie de soins différenciée pour évaluer les besoins, avec orientation vers des spécialistes, en particulier pour les patients avec des problèmes complexes.
  • Engagement communautaire et soutien par les pairs afin de promouvoir l’accès aux services et de faire le lien avec le continuum de soins, ce qui inclut la lutte contre la stigmatisation et la discrimination ;
  • Stratégies pour une gestion plus efficace des achats et des stocks de médicaments et de produits de diagnostics de qualité et abordables ;
  • Des systèmes de données pour surveiller la qualité des soins individuels et l’accès aux différentes étapes clés du continuum ou de la cascade de soins au niveau de la population.

Pour plus d’information, vous pouvez télécharger ci-dessous la fiche éditée par Treat Asia et les directives de l’OMS dans leur intégralité mises à jour (en anglais).


Documents joints

WHO HCV Treatment Guidelines_July 2018

PDF – 952.4 ko

Fact Sheet : WHO Guidelines for the Screening, Care, and Treatment of Persons with Hepatitis C Infection

PDF – 494.2 ko